Raspberry Ketone

Raspberry Ketone

29,95€
8.8

Efficacité

8.5/10

Coût

8.9/10

Réputation

8.3/10

Réducteur d'appétit

8.4/10

Composition naturelle

10.0/10

Avantages

  • augmentation du métabolisme, obligeant l'organisme à puiser dans ses réserves pour un effet visible rapide
  • augmentation de la sécrétion d’adiponectine pour une dégradation renforcée des graisses
  • réduction de la graisse corporelle tout en préservant la masse musculaire
  • action coupe-faim
  • forte teneur en anti-oxydants bons pour la santé et le bien-être
  • donne de l'énergie au quotidien
  • prix particulièrement attractif
  • pas d'effets secondaires connus

Inconvénients

  • contient du E171
  • une posologie et des indications vagues

Des vilains bourrelets dont vous n’arrivez pas à vous débarrasser ? Des kilos en trop accumulés au fil des ans ? Pour tous vos problèmes de surpoids, la cétone de framboise est LE produit à la mode. Même si je ne suis pas très fan des effets de mode, je me suis tout de même décidée à tester le Raspberry Ketone, parce que j’avais justement quelques kilos en trop 😉

Avant cela, j’ai effectué de nombreuses recherches concernant ce brûleur de graisse. Je vous fournis toutes les informations que j’ai trouvées et je vous donne mon avis sur ma cure de Raspberry Ketone.

Qu’est-ce que la cétone de framboise ?

La cétone de framboise est un composé phénolique présent à l’état naturel dans les framboises à maturité. Elle est à l’origine de la délicate et délicieuse odeur que dégage ce fruit rouge.

Utilisation dans l’agro-alimentaire et en cosmétique

La propriété olfactive de la cétone de la framboise est connue depuis fort longtemps. Celle-ci est d”ailleurs largement exploitée dans l’industrie agro-alimentaire et dans l’univers de la cosmétique. La cétone de la framboise entre ainsi dans la composition de produits de beauté et de parfums de luxe à la fragrance fruitée.

Elle sert également à apporter une délicieuse odeur de framboise à quantité de boissons, de sodas, de confiseries ou encore de crèmes glacées.

Propriétés anti-oxydantes

Outre son délicat parfum, la cétone de la framboise est également un antioxydant 100 % naturel. Ses propriétés anti-oxydantes contribuent à aider l’organisme à se débarrasser des toxines et permettent de diminuer le niveau des radicaux libres dans l’organisme.

Pour mémoire, ces derniers sont impliqués dans le vieillissement cellulaire. C’est d’ailleurs le Professeur Denham Harman de l’Université du Nebraska (Etats-Unis) qui a formulé en 1954 une telle hypothèse au travers de sa théorie du vieillissement par le stress oxydatif.

Propriétés minceur et coupe-faim

L’absorption de la cétone de la framboise engendre une hausse de la production d’une hormone, l’adiponectine. Produite par le tissu adipeux, elle est impliquée, entre autres, dans la régulation du métabolisme des lipides et du glucose. Son augmentation provoque une plus grande sollicitation des réserves de graisse de l’individu.

Par ailleurs, la cétone a un effet coupe-faim reconnu.

Quelle est la composition du brûle-graisse Raspberry Ketone ?

Le Raspberry Ketone est un brûle-graisse essentiellement composé de cétone de framboise. Une réponse aux problèmes de kilos en trop et de surpoids qui a littéralement fait le buzz en 2015. Ce brûleur de graisse jouit aujourd’hui d’une très bonne réputation, aussi bien en France qu’à l’international. Il est produit par les laboratoires Bauer qui sont notamment connus pour le PhenQ ou le Phen375.

Quels sont les ingrédients du Raspberry Ketone ?

A en croire le site officiel du Raspberry Ketone, ce brûleur de graisse ne contient que deux ingrédients :

  • de la cétone de framboise qui, soit dit en passant, se dit en anglais raspberry ketone ;
  • de l’extrait de mangue africaine.

Pourtant, sur les flacons que j’ai reçus suite à ma commande, il est très clairement noté que l’on y trouve également :

  • de la carboxyméthyl cellulose de sodium : plus connue sous l’appellation E466, la carboxyméthyl cellulose ou gomme de cellulose et un ingrédient autorisé en Europe. Celui-ci est d’ailleurs listé au Codex alimentarius comme agent de charge, émulsifiant, agent affermissant, gélifiant, agent d’enrobage, humectant, stabilisant et épaississant ;
  • du stéarate de magnésium ou E572. Il s’agit d’un anti-agglomérant ;
  • de l’hydroxypropyl méthyl cellulose (E464) qui sert pour l’enrobage du Raspberry Ketone ;
  • du dioxyde de titane (E171) et de l’oxyde de fer (CI 77491), tous deux utilisés pour la coloration.

Bien évidemment, si le fabricant reste discret sur la présence de ces ingrédients, c’est parce qu’ils ne représentent qu’un très faible pourcentage du produit et parce qu’ils ne sont employés que pour la présentation du brûleur de graisse.

De la cétone de framboise, mais de synthèse

La cétone est naturellement présente dans la framboise, mais en concentration si peu importante qu’il faudrait des dizaines de kilos de cette délicieuse baie pour parvenir à en extraire quelques grammes.

C’est donc tout naturellement que les industriels ont cherché à reproduire cette molécule. Aujourd’hui, la « cétone de framboise » qui entre dans la composition de nos aliments est en fait un produit de synthèse. Le brûleur de graisse Raspberry Ketone n’y fait pas exception.

Pour autant, même produite par l’homme, la molécule est identique en tout point à la cétone de la framboise dont elle a gardé le nom. Elle possède les mêmes caractéristiques, la même fragrance, les mêmes vertus sur notre organisme. En revanche, son coût est nettement moindre.

Comment le Raspberry Ketone agit-il pour vous faire retrouver la ligne ?

L’action du Raspberry Ketone est triple puisque ce brûleur de graisse agit :

  • en stimulant la production de l’adinopectine, une hormone naturellement présente dans notre organisme et qui participe à la régulation des lipides et des glucides. L’augmentation de la sécrétion de l’adinopectine augmente le déstockage de la graisse par le corps et la transformation de cette dernière en énergie immédiatement utilisable pour le métabolisme cellulaire ;
  • en réduisant l’appétit. Une action coupe-faim naturelle qui permet une réduction des apports alimentaires pendant les repas et surtout, une disparition des grignotages ;
  • en augmentant le métabolisme basal et la thermogénèse :
  • en boostant votre énergie au quotidien.

Déstockage de la graisse grâce à l’adiponectine

L’adiponectine est un polypeptide découvert de manière récente, en 1990. Cette hormone adipocytaire est produite par les cellules adipeuses, puis libérée dans la circulation sanguine. Les nombreuses études réalisées depuis sa découverte ont toutes mis en évidence son rôle prépondérant dans le maintien d’un métabolisme normal et du poids.

En effet, il a été démontré que :

  • les personnes souffrant d’une surcharge pondérale ou d’obésité présentent toutes un faible taux sanguin de cette hormone ;
  • un taux élevé de cette protéine provoque une augmentation de l’oxydation des acides gras, notamment au niveau musculaire et favorise un certain nombre de mécanismes comme la thermogénèse, des mécanismes qui vont tous dans le sens d’un déstockage de la graisse ;
  • un faible taux sanguin d’adiponectine est systématiquement constaté en cas d’insulinorésistance et de diabète de type II ;
  • la taille des cellules stockant la graisse (les adipocytes) sont, quant à elles, régies par le taux d’adiponectine. Plus celui-ci est élevé, plus elles sont petites et donc, moins elles peuvent stocker d’acides gras.
Si tous ces mécanismes se sont pas encore parfaitement identifiés par la science, toutes les observations effectuées à ce jour sont concordantes : l’adiponectine permet de lutter contre une surcharge pondérale, en clair, de perdre du poids.

Accélération du métabolisme basal

Le métabolisme basal ou métabolisme de base, c’est l’énergie dépensée par votre corps pour couvrir l’ensemble de ses besoins quand il est au repos. Il s’agit donc d’une dépense énergétique incompressible.

L’augmentation de la sécrétion de l’adiponectine favorise une augmentation du métabolisme basal. Le corps, même au repos, a alors des besoins plus grands. Pour les couvrir, il n’a d’autres alternatives que de dégrader des lipides, et donc de réduire la masse grasse.

Une augmentation de la sécrétion de l’adiponectine permet un destockage rapide de la graisse et une perte de poids avérée.

Action coupe-faim

L’action coupe-faim du Raspberry Ketone n’est pas due à la cétone de la framboise, mais à l’autre ingrédient de ce brûleur de graisse, la mangue africaine.

Ce fruit est en effet réputé pour réduire l’appétit pendant les repas, mais également entre. De fait, consommer de la mangue africaine permet :

  • d’éviter les grignotages entre les repas. Cet apport calorique supplémentaire (et superflu) est directement stocké par l’organisme. Eviter les grignotages, c’est donc limiter la formation de graisse ;
  • de provoquer une sensation de satiété survenant plus rapidement lors des repas : vous « calez » plus rapidement en mangeant. Votre repas est donc plus léger qu’à l’accoutumée.

En freinant l’appétit, la mangue africaine réduit les apports caloriques. Pour couvrir ses besoins, votre organisme doit alors puiser dans ses réserves.

Avec cette action coupe-faim, même si vous avez moins mangé, vous n’avez plus d’appétit, et donc, pas de sensation de faim. De même, il n’y a pas de privation ou d’« aliments interdits » comme c’est le cas dans bien des régimes. Une action coupe-faim efficace et qui ne crée aucune frustration.

Vitalité et énergie au quotidien

Autre action fort intéressante du Raspberry Ketone, le regain de vitalité qu’il procure. En effet, l’augmentation de la sécrétion d’adiponectine provoquée par la cétone de la framboise permet à l’organisme de disposer d’énergie immédiatement disponible, et donc de réduire la fatigue.
Par ailleurs, la mangue africaine booste l’énergie au quotidien.

Deux actions qui vont dans le même sens, vous permettant d’être plus dynamique, de gagner en concentration et d’avoir davantage envie de bouger (voire, de faire du sport !).

Les autres bienfaits de la cétone de framboise sur l’organisme

Si ce sont évidemment les actions de brûle-graisse et de coupe-faim qui nous intéressent pour perdre du ventre, affiner ses cuisses ou sa silhouette, la cétone de framboise offre d’autre bienfaits qui sont loin d’être négligeables :

  • action anti-stress : en réduisant l’anxiété et l’impact du stress, la cétone contribue à se sentir en harmonie avec soi-même. Parfait pour éviter les grignotages qui servent uniquement à « compenser » ;
  • action anti-inflammatoire qui soulage naturellement ;
  • action sur l’insulinorésistance, diminuant ainsi le risque de diabète de type II ou « diabète non insulinodépendant » (DNID). L’insulinorésistance provoque une baisse de l’insuline dans le sang et donc une sensation de faim. Cette maladie métabolique concerne 4 millions de Français, dont 700 000 ignorent qu’ils en souffrent ;
  • action de renforcement des défenses immunitaires ;
  • action anti-oxydante qui permet de lutter contre les radicaux libres, et ainsi réduire les effets du vieillissement.
En plus de son action brûle-graisse, la cétone de framboise contenue dans le Raspberry Ketone est une véritable source de bienfaits pour le corps.

Etudes démontrant les vertus amincissantes du Raspberry Ketone

Le Raspberry Ketone est-il efficace (ou pas) ? Sur le papier, le Raspberry Ketone apparaît comme le brûleur de graisse idéal. Mais, comme je suis très cartésienne et comme je suis préparatrice en pharmacie, plutôt que de m’appuyer sur une intuition, je préfère les faits.
Avant donc de me lancer dans une cure, je me suis assurée que le principe actif, la cétone de framboise, avait déjà fait l’objet d’études démontrant son efficacité.

Etude japonaise de la cétone sur les souris

En 2005, des chercheurs nippons publient les résultats d’une étude menée sur deux groupes de souris nourries exclusivement avec une alimentation hypercalorique et à quantité identique pour tous les sujets :

  • un groupe « test » dont la nourriture est enrichie en cétone de framboise ;
  • un groupe « témoin » qui ne reçoit pas de cétone.

Après plusieurs semaines, les chercheurs constatent logiquement que les souris du groupe témoin ont grossi. Elles ont pris du poids, leur organisme ayant stocké les calories en trop sous forme de graisse. En revanche, celles qui ont en plus eu de la cétone de framboise n’ont pas vu leur masse grasse corporelle augmenter.

Par ailleurs, les chercheurs mettent en évidence un accroissement de la production de la noradrénaline chez les sujets dont la nourriture a été suppléée en cétone de framboise. Il semble donc qu’il ait un lien entre ce composé phénolique et la production de noradrénaline. Pour mémoire, cette dernière est une hormone stimulant la libération des acides gras. Ceux-ci subissent une bêta-oxydation qui produit de la chaleur (thermogénèse).

L’étude japonaise apporte la preuve de l’action brûle-graisse de la cétone chez les souris. Par ailleurs, ce composé phénolique stimulerait la thermogénèse via l’augmentation de la production de noradrénaline.

Etude américaine de la cétone sur les souris

Plus récemment, en 2016, des chercheurs américains ont dévoilé les résultats d’une expérimentation menée sur des souris pendant plusieurs semaines. Le groupe « témoin » et le groupe « test » ont tous deux bénéficié d’une alimentation hypercalorique et à volonté. Ce dernier groupe a toutefois vu son alimentation enrichie en framboise sous différentes formes (jus, purée, etc).

Après quelques semaines, les souris « test » ont vue leur masse corporelle augmenter, mais nettement moins que celles dont le régime alimentaire était dépourvue de framboise. Par ailleurs, les chercheurs ont constaté que l’organisme des souris du groupe « test » est parvenu à réguler la glycémie, contrairement à l’autre groupe.

L’étude met en évidence l’action de la cétone de la framboise dans la régulation de la glycémie, et donc, son action sur l’insulinorésistance.

Etudes en laboratoire sur des cellules humaines

En 2015, des scientifiques de Corée ont entrepris de tester l’impact de la cétone de la framboise sur des cellules humaines, et plus particulièrement sur les adipocytes, celles qui stockent la graisse. Pour cela, ils ont exposé les adipocytes à différentes concentrations en cétone.

Ces scientifiques ont alors observé que plus cette concentration augmentait :

  • moins la graisse était stockée par les cellules humaines ;
  • plus la dégradation des lipides était rapide (lipolyse).
Cette expérimentation démontre que l’impact de ce composé phénolique sur les cellules humaines est identique à celui constaté chez les souris. La cétone joue un rôle important dans la réduction du stockage des acides gras et la régulation du métabolisme des lipides.

Pourquoi n’y a-t-il aucune étude scientifique en France sur le Raspberry Ketone ?

Etonnamment, alors que dans de nombreux pays la communauté scientifique se penche sur les bienfaits de la cétone de framboise, en France, aucune étude n’a été réalisée concernant son action amincissante grâce au déstockage des graisses qu’elle provoque.

Un problème de financement ? Non, même pas. En réalité, dans l’Hexagone, la cétone de framboise est simplement considérée comme un complément alimentaire. A ce titre, elle ne nécessite aucune étude préalable et encore moins d’autorisation de mise sur le marché.
Pour le Raspberry Ketone, les laboratoires Bauer n’ont eu qu’une simple déclaration de composition à effectuer auprès de la DGCCRF. En revanche, la Direction Générale de la Consommation, de la Concurrence et de la Répression des Fraudes se garde toujours la possibilité de réaliser ultérieurement des contrôles.

Hommes, femmes, sportifs, à qui s’adresse le Raspberry Ketone ?

Envie de perdre du gras ? Des bourrelets disgracieux ? Du ventre ? Des rondeurs disgracieuses à vos yeux ? S’adressant aussi bien aux hommes et qu’aux femmes, le Raspberry Ketone est un brûleur de graisse efficace mais qui offre cependant des résultats différents selon le sexe et l’activité physique.

Un brûleur de graisse pour les femmes

Chez la femme, c’est l’œstrogène, une hormone uniquement féminine, qui favorise la prise de gras, notamment au niveau des cuisses, du postérieur, de la poitrine et du ventre. Une particularité directement liée à la fonction reproductrice. Cette réserve énergétique est d’ailleurs indispensable pendant la formation de bébé durant la grossesse et, après l’accouchement, pour l’allaitement.

C’est pourquoi l’action d’un brûle-graisse sur un corps féminin se fait donc de manière uniforme et pas particulièrement dans une zone définie. C’est donc la silhouette dans sa totalité qui s’affine de manière harmonieuse. Le Raspberry Keton s’adresse donc à toutes celles qui :

  • ont des kilos dont elles ne parviennent pas à se débarrasser suite à une ou plusieurs grossesses (comme moi !);
  • ont oublié ou n’ont pas pu faire attention à leur ligne pendant l’hiver ;
  • veulent faire une cure de 2 à 3 mois pour vite affiner leur silhouette.

Pour les hommes qui veulent perdre du ventre

Le gras stocké par l’organisme d’un homme est essentiellement emmagasiné au niveau du ventre et de la poitrine. Si l’action du Raspberry Ketone se fait également de manière uniforme et harmonieuse, celui-ci permet toutefois de perdre du ventre ou ses poignées d’amour.

Parfait donc pour les hommes qui ont pris des mauvaises habitudes d’hygiène de vie (pas de sport, alimentation riche, etc) et qui veulent se débarrasser de leur embonpoint.

Compatibilité d’une pratique sportive avec le Raspberry Ketone ?

Une question récurrente que se posent bien des personnes suivant une cure de Raspberry Ketone : ce brûleur de graisse est-il compatible avec la pratique d’une activité occasionnelle ou régulière ?

Sans hésitation, la réponse est oui. Faire du sport plus fréquemment pour celles et ceux qui en font déjà ou tout simplement s’y mettre si vous n’en faites jamais est même recommandé pour renforcer l’action de brûleur de graisse et vous débarrasser plus rapidement et de manière plus visible des kilos en trop.

Raspberry Ketone : posologie, effets secondaires et contre-indications

De nombreuses études ont démontré que la cétone de framboise contenue dans le brûleur de graisse Raspberry Ketone était un principe actif efficace. Comme c’est de rigueur, il est donc toujours essentiel de se conformer à la posologie et de bien consulter les éventuelles contre-indications avant de débuter une cure.

Posologie du Raspberry Ketone

Le site officiel indique simplement qu’il faut prendre« 2 comprimés par jour avec une boisson ou des aliments », sans plus d’indication.

De par mon expérience de préparatrice en pharmacie, je vous recommande toutefois :

  • de prendre un comprimé Raspberry Ketone 20 minutes avant les premiers repas de la journée ;
  • de ne pas prendre de Raspberry Ketone après 15 heures.

Pour ce qui est de la durée de la cure, là encore, pas de précision. Idéalement, je vous recommande 6 à 9 semaines de cure pour des résultats probants.

Raspberry Ketone et précautions d’usage

Le Raspberry Ketone, comme tout brûleur de graisse, est exclusivement réservé aux adultes. Ne pas donner à un enfant ou un adolescent de moins de 18 ans.

La quantité de cétone contenue dans deux comprimés de Raspberry Ketone contient une dose maximale de principe actif. Si vous omettez une prise, il est donc fortement recommandé de ne pas doubler la dose lors de la prochaine prise, au risque de provoquer des effets secondaires.

Pour maximiser l’effet coupe-faim du Raspberry Ketone, pensez à le prendre avec un verre d’eau une vingtaine de minutes avant le repas.

Enfin, en stimulant l’énergie et la vitalité, ce brûleur de graisse peut occasionner des troubles du sommeil chez les personnes sensibles en cas de prise tardive. Veuillez donc à programmer votre dernière prise quotidienne avant 15 heures.

Effets secondaires du Raspberry Ketone

Ni la cétone de framboise, ni l’extrait de mangue africaine entrant dans la composition du Raspberry Ketone ne présentent le moindre risque pour la santé. A ce jour, aucun effet secondaire n’est recensé dans le cas d’un usage normal de ce brûleur de graisse.

En revanche, des effets secondaires ont parfois été remontés concernant les personnes ne respectant pas la posologie. Utilisé sans respecter les recommandations du fabricant, le Raspberry Ketone peut être à l’origine d’une augmentation de la nervosité, des troubles du sommeil, des bouffées de chaleur et du rythme cardiaque.

Contre-indications du Raspberry Ketone

Le Raspberry Ketone contient des principes actifs. Pour cette raison, il est exclusivement réservé aux adultes.

Par ailleurs, Il ne doit jamais être administré :

  • aux femmes enceintes ;
  • aux mères allaitant leur enfant ;
  • aux personnes suivant un traitement médical récurrent, notamment en cas d’hyperthyroïdie, de diabète ou de maladies auto-immunes.
  • aux personnes souffrant d’hypertension et de troubles cardiaques.

En cas de doute, n’hésitez pas à demander l’avis de votre pharmacien ou à consulter votre médecin traitant avant toute prise de Raspberry Ketone.

Expérience personnelle et avis concernant le Raspberry Ketone

La cétone de framboise et le Raspberry Ketone jouissent d’une excellente réputation et on trouve facilement de très nombreux avis positifs d’utilisateurs satisfaits. Le Raspberry Ketone est d’ailleurs très à la mode en ce moment, et j’ai une fâcheuse tendance à me méfier des modes, surtout quand il s’agit de santé et de complément alimentaire.

De nombreuses expériences menées démontrant son innocuité, mais également son efficacité, je me suis tout de même laissée tenter par ce brûleur de graisse, car je voulais justement me débarrasser de kilos en trop.

E171 ou dioxyde de titane, l’additif que je n’aime pas

Pour mon retour d’expérience, je vais tout d’abord commencer par ce que je n’apprécie pas dans le brûle-graisse Raspberry Ketone. Ce qui me chagrine, c’est de retrouver dans la liste des ingrédients le E171. Certes, le dioxyde de titane est utilisé quasiment partout, aussi bien dans dans l’alimentation industrielle que dans les confiseries, les fromages, dans les cosmétiques, dans les crèmes solaires ou encore dans les produits d’hygiène.

Le problème avec le E171, c’est qu’il s’agit d’une nanoparticule, une molécule si petite qu’elle passe la barrière intestinale sans difficulté pour venir se loger dans tous nos organes, notamment le cerveau, le foie ou encore les muscles. Du fait de sa petitesse, le corps humain ne parvient pas à l’éliminer, provoquant une accumulation à même d’engendrer des problèmes de santé.

Un composé loin d’être anodin donc, et qui a d’ailleurs été classé cancérigène probable pour l’homme par le Centre International de Recherches sur le Cancer (CIRC).

Il faut tout de même relativiser car :

  • on ingère du dioxyde de titane tous les jours, à moins de ne manger que des produits du jardin (et pas de chocolat par exemple !) ;
  • les fabricants ne sont pas toujours obligés de signaler tous les ingrédients qu’ils emploient, dès lors qu’ils sont en dessous d’un certain pourcentage. Rien ne dit donc que dans les autres brûleurs de graisse et produits minceur, on n’en trouve pas non plus.

Une posologie et des indications vagues

Les laboratoires Bauer sont connus et jouissent d’une excellente réputation. Ils ont pignon sur rue, ce sont de véritables professionnels, pas des charlatans. On est donc habitué à ce que leurs produits soient efficaces et les indications qui vont avec claires.

Et étonnamment, ce n’est pas le cas pour le Raspberry Ketone. Certes, la posologie est bien précisée, mais elle ne stipule pas la répartition des prises durant la journée, ou encore s’il faut prendre ce coupe-faim avant ou pendant le repas. Il a donc fallu que je m’appuie sur mon expérience de préparatrice en pharmacie pour le savoir.

Or une prise durant le repas au lieu d’avant ne permet pas au Raspberry Ketone de jouer pleinement son rôle de coupe-faim. De fait, il peut dans ce cas être moins efficace.

De même, impossible de trouver la moindre mention de la durée minimale d’une cure. Or, c’est une donnée essentielle pour être certaine d’avoir un résultat ou de ne pas trop en commander.

Mon avis sur le Raspberry Ketone : coupe-faim et brûleur de graisse efficaces

Maintenant que j’ai fait le tour de ce que je n’ai pas apprécié, je vous donne mon avis sur le Raspberry Ketone. C’est très simple, je suis satisfaite à plus d’un titre.

Tout d’abord, le Raspberry Ketone est à la hauteur de sa réputation. En l’espace de quelques jours, tout au plus deux ou trois, j’ai très nettement senti que j’avais bien plus de vitalité.

Par ailleurs, est-ce parce que je n’avais plus de baisse de régime, et donc plus envie de compenser avec du sucre, ou parce que l’action coupe-faim a fait son effet, toujours est-il que les grignotages de 10h ont cessé.

Pendant les repas, je n’ai pas vu tout de suite la différence. Finalement, j’ai fini par m’apercevoir que je mangeais tout de même moins.

Après quelques semaines, j’ai pu constater des résultats sur ma silhouette en général, avec un ventre un peu plus plat et des cuisses affinées.

Toutefois, ce n’est clairement pas une gélule miraculeuse, donc, pour obtenir des résultats plus francs, il faut également s’impliquer. Cela signifie dormir davantage, bouger davantage et manger plus sainement avec plus de légumes et fruits pendant les repas et moins de plats transformés (plats cuisinés industriels).

Pour ce qui est de bouger plus, n’étant pas une grande sportive, j’ai surtout marché chaque fois que c’était possible.

Raspberry Ketone : un prix imbattable

Autre bon point pour le Raspberry Ketone, son prix super bien placé.

Avec un tarif nettement en-dessous de brûleurs de graisse comme le PhenQ, le Phen375 ou encore le Forskolin 250, le Raspberry Ketone affiche un rapport efficacité / prix imbattable.

Bruleur de Graisse